Tout savoir sur le métier de la finance

Le métier de la finance englobe une multitude de dimensions : en entreprise, dans le secteur public, en banque, en bourse, dans les assurances, en gestion immobilière, dans les cabinets privés et bien d’autres encore. Pour mieux comprendre ces professions à la fois intemporelles, complexes et convoitées, ne ratez rien de notre dossier qui s’y consacre.

Qu’est-ce que le métier de la finance ?

Pour concevoir le métier de la finance, ou plutôt les métiers de la finance, il faut comprendre le monde de la finance.

Comprendre le monde de la finance

La finance regroupe l’ensemble des activités du financement. Il a pour objectif de fournir les fonds nécessaires pour la réalisation d’un projet rentable autant au niveau individuel, familial, au sein des entreprises, des organismes publics ou privés, de l’État, voire au niveau international.

La finance désigne également l’ensemble des sciences qui visent à gagner et à faire fructifier des capitaux. Ce système à la fonction économique cherche à :

  • Assurer les flux de transactions financières
  • Unir les fonds et les mettre au service de projets de placement d’argent
  • Évaluer les risques, les valoriser et les rentabiliser

En quoi consistent les métiers de ce domaine

Il existe différents types de finances, et autant, sinon plus, de métiers du domaine. Selon les activités déterminées par les catégories de clients de chaque secteur, on peut citer :

  • La finance publique : elle concerne le financement des opérations et du budget de l’État, des organes publics et sociaux.
  • La finance privée : elle recouvre la gestion des propriétés et des revenus personnels ainsi que la préparation de la retraite.
  • La finance d’entreprise : elle consiste en la gérance budgétaire des entreprises.

La finance englobe ainsi différents savoir-faire afin d’optimiser les ressources et de faciliter les prises de décisions financières. Chaque métier de la finance utilise pour ce faire différentes techniques et expertises :

  • Les mathématiques financières : pour modéliser et aider à la prise de décision. C’est ainsi que sont établis par exemple les taux d’intérêt.
  • L’évaluation d’investissement : pour choisir les investissements rentables ou pour les valoriser.
  • L’expertise financière : pour estimer la valeur d’actifs financiers, d’une entreprise, ou de biens immobiliers.
  • La politique financière : pour optimiser le rapport entre autofinancement et dettes et pour la bonne application de la politique de dividendes.
  • La théorie du portefeuille : pour optimiser la ventilation des actifs par division. On parle également de gestion de risque.
  • La politique monétaire et la finance publique ou internationale : ce sont des outils surtout macroéconomiques. On parle par exemple de la politique monétaire des banques centrales en corrélation avec les organismes internationaux.

Lire aussi : Pourquoi souscrire à une assurance responsabilité civile pour auto-entrepreneur ?

Les métiers classiques de la finance

métier de la finance

Il existe une multitude d’emplois de la finance dits « classiques » dont certains existent depuis le XVIIIe siècle. Les plus courants sont encore aujourd’hui :

Le comptable

Il assure la comptabilité générale de l’entreprise : il gère la clôture des comptes et établit les déclarations fiscales et sociales dans les règles et les normes du métier. Il supervise également les relations avec les parties prenantes (auditeurs, experts comptables…).

L’auditeur financier

Il analyse les comptes et la gestion de la société. L’audit au peigne fin des documents a lieu avec les différents responsables avant un rapport aux dirigeants de l’entreprise. L’examen a pour but de s’assurer de la conformité de tous les documents avec les codes en vigueur. Il fournit en conclusion de sa mission les recommandations adaptées à la situation de l’entreprise.

Le contrôleur de gestion

Il a pour mission de s’assurer de la rentabilité de l’entreprise. Il peut se focaliser sur la production (coûts, stocks, logistique) ou sur l’aspect commercial (ventes, marges bénéficiaires…).

Le gestionnaire de capitaux

Il est le premier responsable du portefeuille de la clientèle de la société. Il doit faire en sorte que les parts de capitaux des clients croissent, tout en tenant compte des risques. Il définit entre autres les transactions de titres.

Les nouveaux métiers de la finance

Les nouveaux métiers de la finance sont nés avec de nouveaux systèmes et de nouvelles politiques d’entreprises :

Le conseiller en fusions ou en acquisitions

Fin stratège accompagnateur des entreprises dans les actions financières : il conseille sur les rachats, les fusions ou la vente de sociétés. Cette fonction requiert un flair et un sens des affaires aiguisés.

L’analyste financier

Il intervient dans les décisions d’investissement et de placement en bourses. Il doit jauger la rentabilité à côté des risques par des analyses poussées des marchés existants.

Le broker

En tant qu’intermédiaire, il renforce les spéculations entre traders en détectant les meilleures offres de produits financiers.

Le trader

Il se spécialise dans l’achat et la vente d’actions, de devises, d’obligations, ou d’options selon la balance des cours. Il peut être mandaté par une banque, une entreprise cotée en bourse, ou pour les clients de ces derniers.

Le courtier en rachat de crédit

Il se charge de la réunification des crédits d’un client pour se retrouver auprès d’un unique bailleur. Le client bénéficie ainsi d’avantages financiers.

Les métiers les mieux payés

métier de la finance

« L’argent apporte l’argent », dit-on ! Tous les métiers de la finance sont généralement bien rémunérés du fait de leur complexité et de leur grand rapport à la confiance. Toutefois, ci-dessous les professions du domaine connues pour rapporter le plus de revenus :

  • Le directeur administratif et financier
  • Le directeur ou responsable audit interne
  • Le contrôleur financier
  • L’expert en acquisition et fusion
  • Le trader

Le cursus et les formations nécessaires pour travailler dans la finance

Les écoles autant privées que publiques proposent des cursus adaptés pour intégrer le monde financier. Il existe de nombreuses formations pour devenir Bachelor en Finance ou MBA.

La Licence es Gestion et la Licence es Banque, Finance et Assurance constituent les diplômes les plus reconnus. D’autres licences professionnelles avec spécialisation sont accessibles après une formation initiale ou continue de 2 ans.

Les étudiants ont le choix de poursuivre en Master Finance, également ouvert aux détenteurs de licence en Économie ou Gestion.

Enfin, les cursus courts tels que le BTS Finance ou le DUT Banque et Finance permettent d’intégrer les métiers plus vite. Mais il faudra compter sur l’expérience pour se voir gravir les échelons.

Lire aussi : Pourquoi prendre une assurance crédit auto ?