Quels sont les différents remboursements dentaires ?

Vous vous posez des questions sur les remboursements dentaires ? Quelles différences existe-il ? Nous faisons le point sur les prises en charge des frais par l’Assurance maladie.

Remboursements dentaires : quelles options ?

Les soins dentaires sont pris en charge par l’Assurance maladie à hauteur de 100% des frais avancés par le patient. Il est tout de même nécessaire de distinguer les soins courants (détartrage, plombage…), des interventions plus lourdes comme la pose de prothèses dentaires (couronne, bridge…) et l’orthodontie.

Les soins courants

Dans le premier cas, qui concerne les soins courants, ces actes ne sont pas concernés par le dépassement d’honoraires. Pour rappel, le dépassement d’honoraires est l’application d’un tarif supérieur à la base des remboursements dentaires de l’Assurance maladie demandé par les médecins. C’est au patient de payer la différence. Cette dernière peut parfois être prise en charge par la mutuelle. Concernant les dentistes, il est rare qu’ils demandent un dépassement d’honoraires pour les soins courants. Il est pourtant recommandé de se renseigner avant de prendre rendez-vous. Les soins courants sont remboursés à 100% par la sécurité sociale, sur simple présentation de votre carte vitale.

Les remboursements dentaires par l'Assurance maladie ne couvrent que les coins courants.
Les remboursements dentaires par l’Assurance maladie ne couvrent que les coins courants.

Les prothèses dentaires et l’orthodontie

Ces deux cas sont considérés comme des soins plus lourds et n’entrent pas dans la catégorie soins courants entièrement pris en charge par l’Assurance maladie, car ces opérations sont concernées par des dépassements d’honoraires appliqués selon les praticiens. Pour pallier à ce désagrément, il est nécessaire d’opter pour une mutuelle couvrant les opérations de ce type.

Cependant, certaines mutuelles prennent en charge les remboursements dentaires, que ce soit pour les prothèses ou l’orthodontie. Il est important de bien se renseigner sur son contrat. En effet, les compagnies de mutuelles peuvent proposer une prise en charge dépassant les 300% du tarif conventionné par la CPAM. Selon les contrats, il existe également des options de remboursements progressifs dans le temps ou des forfaits annuels.

Les conseils de guide-assurance.com

Les tarifs appliqués par les chirurgiens dentistes ne sont pas fixes. Ils peuvent évoluer, du simple au double, selon les praticiens. Si vous êtes concernés par des soins dentaires lourds, tels que les prothèses dentaires ou l’orthodontie, pour les plus jeunes, nous vous conseillons de consulter plusieurs professionnels de santé afin de pouvoir comparer les devis proposés pour les interventions. Rapprochez-vous ensuite de votre mutuelle afin de confirmer ensemble ce qu’elle pourra prendre en charge et combien il vous restera à mettre de votre poche dans ces soins.